Perrette et le pot au lait…

« Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats. » (La Fontaine)

Je me souviens que j’avais eu un mal fou à l’apprendre jusqu’à là, ce truc. Je devais être en CE1 ou CE2 ou un truc du  genre, mais ce qui est sûr c’est que je ne voulais pas l’apprendre cette fable. Cette histoire d’une fille qui part vendre son lait et rêve de ce qu’elle va pouvoir faire avec la vente qu’elle transformera avec l’achat d’autre chose puis d’autre chose etc… Et puis à la fin (je dis pas Attention Spoiler parce que y’a prescription quand même non?), ben comme elle ne fait pas attention et qu’elle est bien distraite comme fille, ben elle fait tomber son lait et « Adieu veau, vache , cochon, couvée.. » etc… Elle rentre chez elle en chialant comme une débile parce qu’elle a tout perdu et doit tout recommencer.

Bon ben voilà. J’me présente je m’appelle Perrette…

Oui, il y a un mois, j’ai encore récidivé (pardonnez-moi parce que j’ai pêché) et j’ai passé un autre casting. Je sais, c’est pas bien mais c’est comme la cigarette, je ne peux pas m’en empêcher, à chaque fois qu’on m’en propose un, je replonge… Je sais bien que c’est pas bon pour moi (et surtout pour mon état mental) mais que voulez-vous, à chacun ses vices!  Ben quoi, je ne peux pas être parfaite non plus! Heureusement, je ne fume pas. C’est toujours ça de pris…

Et puis, ça s’était bien passé. Très bien même! Même la directrice de casting m’avait dit, qu’à son avis, j’étais parfaite pour le rôle. Alors, j’ai commencé à rêver… Je sais, j’aurais pas dû… mais comprenez-moi, c’était plus fort que moi! « J’me voyais déjà » tourner dans cette série, un rôle important en plus, un rôle de méchante mais qui a des failles, c’est pas trop de sa faute, c’est la vie qui l’a transformée comme ça et tout et tout… Bref, un rôle pour kiffer sa race, quoi! Pardon…

Et puis, c’était pour tourner loin, très loin, là où il fait chaud et pour une frileuse comme moi qui n’attend que la fin de l’hiver parce que « j’ai froid tout le temps et j’arrive pas à me réchauffer », c’était « la cerise sur le gâteau ». Enfin, non il y en avait une autre de cerise sur le gâteau, l’idée que je pouvais peut-être en profiter pour faire un voyage de ouf avec les monstres et Monsieur et ça ben « j’achète » comme dit l’autre.

Bref, tout comme Perrette, j’étais sur mon chemin, rêvant à tout ce que j’allais pouvoir faire et pouvoir vivre quand soudain, il y a deux jours, j’ai reçu un mail. De ces mails qui ne sont même pas personnalisés mais qui vous disent clairement que ben « redescend sur terre cocotte parce que on va pas te donner le rôle. Allez salut et bonne année au fait! Ou pas… »

Du coup, « adieu veau, vache, cochon, couvée… », « vous retournez à la case départ, vous ne touchez pas 20.000 », et vous tombez comme une merde en pleurant toutes les larmes de votre corps en vous disant que vous ne valez pas grand-chose.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Ben non, sinon « Bonjour Tristesse »! Le malheur des uns favorise l’humour des autres, parfois!

Ce soir, alors que je suis encore en train de me plaindre pour la énième fois que je n’ai trop pas de chance, mon fils me regarde et avec son sourire malin me sort: « Ben oui Maman, qu’est-ce que tu veux, ta chance, elle est sûrement partie boire un verre au bar du coin! ». Euh…Pardon? Sur ce, ma fille trouve une pièce par terre et mon fils de continuer: « Ben t’as vu, apparemment celle de Julia n’est pas avec la tienne ou elle a arrêté de boire! ». Je l’ai regardé étonnée mais c’est vrai que je n’ai pas pu m’empêcher de rire.

Puis plus tard, alors que je parle d’une amie qui retrouve ses copines tous les vendredis soirs pour boire un verre: « Ah oui? Elles y retrouvent sûrement ta chance aussi! » Il est con ce gosse! C’est pour ça que je le kiffe!

Ok, ok j’ai compris… J’ai toujours pas le rôle mais mon fils développe son sens de l’humour et de la dérision. C’est toujours ça de pris! 🙂

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s