Le bonheur c’est simple comme un coup de fil…

Dernièrement, j’ai découvert que j’avais une nouvelle soeur. Oui, oui… Comme ça! Un matin normal, comme un autre, vous vous levez en vous disant que vous étiez quand même bien dans votre lit, comme d’habitude, douche, brossage de dents, habillage, cris hystériques sur les enfants qui ne trouvent plus leurs chaussettes, leur sac, leur veste qu’ils avaient posé là mais qui n’y est plus alors qu’ils ne l’ont pas touchée, qui n’ont pas fini leur petit déjeuner parce qu’ils devaient se passer des troupes à Clash of clan et que c’était super urgent et vous vous apprêtez à sortir de chez vous, mal coiffée et à moitié maquillée parce que votre fille a voulu voir si votre mascara Chanel pouvait servir de cirage… Bref, un matin comme un autre!

Lorsque soudain le téléphone sonne…

Petit aparté. Dans la vie de tous les jours, il y a plusieurs cas de téléphone qui sonne:

  • Celui pour dire que tout va bien: les enfants sont bien rentrés à l’école, le train part bien du quai No 3, le déjeuner entre copines est bien aujourd’hui,etc… Bref, le coup de fil sans grandes expectations ni conséquences sauf bien sûr, en cas d’absence de coup de fil. Dans ce cas-là, ça devient compliqué et inquiétant alors que parfois non, ben, c’est juste un oubli quoi.
  • Celui pour dire qu’il y a un problème mais problème qui peut se résoudre. Ce genre de coup de fil qui dit que vous devez quelque chose à quelqu’un, par exemple, que vous n’avez pas payé la facture du serrurier de la dernière fois où votre fils a voulu voir si un chewing gum pouvait effectivement boucher le trou de la serrure comme le lui avait dit son copain, ou que le comptable n’a pas fait le virement de votre salaire parce qu’il avait pris un congé et que du coup il a eu une surcharge de travail mais qu’il va le faire quand il aurait le temps… Coup de fil qui entre dans la catégorie des coups de fil chiants sans intérêt, dont on se passerait bien mais sans gravité ni incidence non plus sur nos vies.
  • Le coup de fil qui emmerde franchement tout en étant différemment du précédent parce que là, on cherche par tous les moyens à vous refourguer quelque chose (ou quelqu’un…) et quand ça commence par un: « Madame Franni euh… Fanny Grato… ti…Gati… » alors qu’il n’y a vraiment rien de compliqué dans votre nom, ça se prononce comme ça s’écrit mais encore faut-il savoir lire…enfin moi j’dis ça, j’dis rien…
  • Et puis, il y a le coup de fil qui change votre vie. Parfois en mal, et pour l’avoir déjà reçu, je préfère que ces gens-là oublient tout de suite mon numéro et mon existence, mais parfois, et c’est beaucoup plus rare pour être souligné, qui change votre vie en bien! Et c’est justement ce genre de coup de fil que j’ai reçu ce matin-là. Un peu comme au loto, sauf que là on ne m’a pas appelé pour me dire que j’avais gagné de l’argent mais plutôt pour me dire que j’avais gagné… une nouvelle soeur!!

Alors attention! Quand je dis nouvelle, elle ne vient pas de naître! Non, non. Elle est même plus vieille que moi. Je dis nouvelle parce que, en plus d’être récemment arrivée dans ma vie, j’en ai déjà des soeurs. J’en ai deux déjà. Du coup, maintenant, j’en ai trois. Mais j’ai des frères aussi. Trois. Trois partout balle au centre. Et donc de ce fait je suis la balle… Je ne sais pas comment je dois le prendre, ça…Je devrais peut-être en parler à mon psy…

Moi, j’dis qu’à 40 ans, je m’attendais à plein de choses mais j’avoue que je pensais, un peu naïvement peut-être et un peu prétentieusement aussi, que j’avais tout vu. Mais non! Comme dit un personnage d’un célèbre film américain: « Maman disait toujours que la vie c’est comme une boîte de chocolat. On ne sait jamais sur quoi on va tomber ».

Jusqu’à présent, quand on me pose la traditionnelle question: « Et sinon, t’as des frères et soeurs? », j’ai deux choix de réponses:

– Soit je suis en face de quelqu’un qui semble un peu court, si vous voyez ce que je veux dire, un « c’est pas un deux watts » comme disent les québécois, ou tout simplement un lourd, ben je vais au plus rapide: « Oui et toi? ».

– Soit je sens que la personne s’entête à connaitre les détails de mon arbre généalogique, croyant elle-même faire partie de ces familles compliquées, le mieux est de lui faire un schéma. Par la suite, la personne trouvera certainement que finalement sa famille est beaucoup plus normale et tranquille qu’elle ne le croyait.

Et pour l’efficacité de l’exposé et la parfaite compréhension de l’auditoire toujours fasciné par mes histoires qui « feraient un excellent roman-saga en huit tomes », j’ai trouvé une super technique. Alors, cela nécessite un peu de matériel à avoir toujours sous la main afin de pouvoir faire un exposé le plus clair et compréhensible possible avec feuilles, crayons ou stylos de couleurs et, si possible, surligneurs pour ne pas se perdre dans les différentes lignées.

Mais maintenant? Maintenant que j’ai une nouvelle soeur?

Ne vous inquiétez pas, j’ai déjà trouvé la solution! Un nouveau Stabilo!! Je crois que je suis en grande partie responsable de l’augmentation de leur chiffre d’affaire ces dernières années!

D’autant plus que l’histoire ne s’arrête pas là! Ma nouvelle soeur a elle-même déjà une autre soeur! Vous suivez toujours? Ben oui, même si sa soeur n’est pas vraiment la mienne, elle est tout de même la soeur de ma soeur! Du coup, elle devient aussi quelque part la mienne! CQFD. Mais non, c’est pas compliqué, faut juste être concentré!

Donc, besoin d’une nouvelle couleur pour mon autre nouvelle soeur qui n’est pas la même que la première…

Ça tombe bien, je viens de trouver des nouveaux stabilos à paillettes! Et puis, comme l’arc en ciel a un immense dégradé de couleurs, je suis parée pour d’éventuelles nouvelles surprises!

Comme quoi, peu importe ce que vous réserve la boîte de chocolat, il faut juste avoir l’estomac prêt!

6 commentaires sur « Le bonheur c’est simple comme un coup de fil… »

    1. Comment? Quand je parle d’un coup de fil, c’est la vérité! C’est comme ça que j’ai appris son existence et que j’ai eu le premier contact avec elle. Après, pour ce qui est de l’histoire, c’est digne des grandes sagas de l’été, sur fond de secrets de famille, non-dits et dénis en tout genre… Je le raconterai certainement un jour… 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s