J’aurais voulu être une mère parfaiiiiiite…

Mais je dois bien l’avouer, tout comme ma mère, je suis une mère totalement… INDIGNE! 🙂

Y’a pas à dire, j’ai été à bonne école! Je crois que c’est une chose presque génétique…

Par exemple, ma mère ne cuisinait pas ou peu et le peu de fois qu’elle le faisait, on ne pouvait pas parler d’une franche réussite…

Ma mère me proposait toujours de m’habiller avec des fringues d’un style euh… comment dire… curieux. Attendez, j’ai quand même passé tout un semestre à me mettre des chemises de Grand-père et des pantalons à carreaux qu’elle avait trouvés aux fripes de chez Emmaüs et qu’elle m’avait convaincue d’être super tendance!

L’idole de ma mère était la pédopsychiatre Françoise Dolto. Donc, j’ai eu droit à des heures et des heures de discussions pour me faire comprendre l’incongruité de certaines de mes attitudes… J’avoue que parfois, j’aurais vraiment préféré une bonne claque et qu’on en finisse!

Malgré tout ça, j’ai eu une enfance géniale et j’adorais ma mère!

Alors oui, j’avoue, j’ai tout de même essayé de devenir une mère parfaite. A grands coups d’efforts soutenus, je me suis jetée à corps perdu dans cette recherche désespérée de la perfection maternelle.

Plusieurs fois, j’ai tenté d’influencer le vote de mes enfants en ma faveur pour l’entrée dans le club des mères parfaites de l’école, en leur apportant des goûters sains et équilibrés, confectionnés de fruits et légumes soigneusement choisis, épluchés et variés chaque jour… Cinq si possible…

– « C’est quoi ça? » dit mon fils au visage déformé par le dégoût.

– « Voyons mon coeur, c’est du cèleri, bien sûr » je lui réponds, adressant au passage un sourire mielleux au club des mères parfaites qui se réunit chaque jour près de l’entrée de l’école et qui me surveille du coin de l’oeil pour statuer sur mon admission.

– « C’est nul le cèleri! Tu m’as pas amené mes galettes au chocolat, comme d’hab? »

Je replace mon serre-tête en velours rouge et poursuis:

– « Enfin mon amour, le cèleri est très bon pour la santé car c’est plein d’antioxydants et… »

– « C’est quoi les antioxydants? »

–  » Ce sont des…euh… molécules qui… euh… sont très bonnes contre le cancer et qui en plus (clin d’oeil à la présidente du club) contiennent de la vitamine C, B6 et K. »

– « Ah ouais et c’est quoi la vitamine K? »

– « Euh… la vitamine K c’est euh…(sourire gêné)

Les mères parfaites me défient du regard.

Je l’entraine par le bras discrètement, le regarde droit dans les yeux:

– « Tais toi et mange sinon privé de Koh-Lanta, c’est clair?. »

Le coin de la rue passé, je jette mon serre-tête qui commençait à me gratter.

Et puis, j’ai trouvé que les biscuits au chocolat plein de calories, d’huile de palme ou autre matière grasse hydrogénée avaient d’excellentes qualités. La plus intéressante étant de rendre les enfants muets et calmes… au moins pendant qu’ils les mangent.

J’ai aussi voulu les habiller comme des vrais enfants bien élevés et de bonne famille. Avec des vêtements clairs et distingués qui donnent un chic remarquable en société.

Mais après avoir passé une heure à frotter au savon de Marseille le T-shirt de ma fille parce que « C’est pas de ma faute, c’est Marc qui m’a poussé pour voir si je pouvais éviter la flaque de boue… Et ben tu sais quoi? J’ai pas réussi… », ou à recoudre le pantalon à pinces en toile beige de mon fils parce qu’il a voulu « faire le joueur de foot qui a marqué un but mais nous on a pas de gazon alors on l’a fait sur le béton », ben je me suis dis que les vêtements foncés, finalement, ça cache les taches et que les jeans c’est plus costauds aussi…

Oui, ça s’appelle avoir le sens de l’adaptation!

Enfin, j’ai essayé de menacer de jeter les jouets de mes enfants s’ils ne faisaient pas ce que je leur ordonnais, comme me l’avait suggéré la vice-présidente du club lors du goûter de mon intronisation.

Je revois encore le fantôme de Françoise Dolto qui me surveille et me murmure au creux de l’oreille:

-« dialoooogue Fanny…. Dialoooooogueeee »…

-« Euh… T’es sûre Françoise? Non, parce que c’est un peu gênant devant les gens les enfants qui hurlent et qui donnent des coups de pieds et ce serait peut-être plus rapide quand même de…(mouvement de donner une claque), non? ( je souffle) Ok, j’y vais… »

J’ai été virée du club… pour laxisme…

Ma mère disait toujours « On fait ça qu’on peut avec ça qu’on a! ». Ok, on va essayer de faire avec!

Alors oui, je suis une mère débordée, qui ne sait pas toujours gérer les crises de ses enfants (si certains les trouvent insupportables, rassurez-vous, parfois moi aussi!), qui ne cuisine pas (parce que ça me saoule et mon homme la fait beaucoup mieux que moi!), qui a parfois un goût de chiotte pour assembler les couleurs des vêtements de ma fille en lui assurant que « c’est ça qui fait ton originalité! ».

Bref, une mère totalement… INDIGNE mais mes enfants m’adorent!! Na na na!18467_1280556067534_2833140_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s